Management transversal

  • Référence : RESMA100
  • Durée : 3 jours (21 heures)
  • Certification : Non
  • Eligible CPF : Non

CONNAISSANCES PREALABLES

  • Aucunes

PROFIL DES STAGIAIRES

  • Acteurs de fonctions transverses
  • Managers
  • Toute personne ayant à faire agir des personnels hétérogènes dans et hors de l'entreprise

OBJECTIFS

  • Renforcer son positionnement et sa légitimité de manager transverse
  • Mobiliser l'ensemble des acteurs projet pour développer la coopération
  • Mettre en place des délégations motivantes
  • Développer son écoute et sa capacité de persuasion pour favoriser l'implication

METHODES PEDAGOGIQUES

  • Mise à disposition d’un poste de travail par participant
  • Remise d’une documentation pédagogique papier ou numérique pendant le stage
  • La formation est constituée d’apports théoriques, d’exercices pratiques et de réflexions

METHODES D'EVALUATION DES ACQUIS

  • Auto-évaluation des acquis par le stagiaire via un questionnaire
  • Attestation de fin de stage adressée avec la facture

FORMATEUR

Consultant-Formateur expert Management des équipes et des personnes

CONTENU DU COURS

1 - Rôles et responsabilités du manager transverse

  • Connaître les principales missions du manager transverse
  • Identifier les différents rôles d’un responsable de projets
  • Comprendre les spécificités du management transverse et définir les qualités du manager
  • Mettre en place une relation de type « partenaire », « coopération » ou « client/fournisseur » avec son équipe
  • Construire et inspirer une vision partagée, donner du sens aux actions et aux projets
  • Apprendre à utiliser les deux facettes du manager transverse : le manager-expert et le manager-leader
  • Renforcer ses compétences de leader : montrer la voie, diriger par l’exemple, favoriser la collaboration active

2 - La cohésion de l'équipe et l'orientation

  • Comprendre le fonctionnement des équipes au travail : les caractéristiques d’une équipe projet, sa dynamique
  • Identifier les différents systèmes de valeur au sein d’une équipe et les intégrer à son management
  • Définir les bénéfices de la cohésion d’équipe
  • Développer l’adhésion de l’équipe : méthodes et outils
  • Tenir compte des environnements différents des membres de l’équipe et de leurs organisations
  • Instaurer des règles de fonctionnement : conduite de réunions, débriefings…
  • Anticiper les difficultés : prévoir les scénarios possibles et les meilleures solutions de rechange

3 - La motivation et la mobilisation

  • Identifier les facteurs clés de la réussite d’un projet : les paramètres de succès
  • Comprendre et maîtriser le stress d’équipe et le stress personnel
  • Tenir compte des rapports de force : identifier les contributeurs, les opposants, les indécis et hésitants…
  • Mettre en place des indicateurs de réussite : critères d’évaluations qualitatifs et quantitatifs…
  • Créer une ambiance stimulante par la confiance, reconnaitre et récompenser les réussites
  • Guider l’équipe vers la réussite : feedback et débriefing pour permettre la progression

4 - La délégation et la responsabilisation

  • Identifier les tâches à déléguer : cartographie des compétences, valeur ajoutée de la délégation, disponibilités…
  • Donner des objectifs clairs et quantifiés : les objectifs SMART
  • Apprendre à gérer les priorités du projet : la matrice des priorités d’Eisenhower, différencier urgent et important…
  • Définir le processus de délégation : formalisation, contrôle et évaluation
  • Mettre en place un système planifié de vérification
  • Responsabiliser l’équipe à la mise en place des décisions prises
  • Mettre en place les contrats managériaux ou contrats de délégations au sein de l’équipe projet
  • Déterminer un échéancier motivant et évaluer les résultats

5 - La communication et l'implication

  • L’importance de la communication managériale dans le management de projets : communication informative et performative
  • Comprendre le processus de la communication : émetteur, message, récepteur
  • Connaître les différents canaux sensoriels : le VAKOG
  • Apprendre à écouter pour valider les informations : pratiquer l’écoute active
  • Apprendre à questionner et à reformuler
  • Adapter le langage en fonction de ses interlocuteurs : synchronisation verbale et non-verbale
  • Responsabiliser les acteurs du projet
cookie