Etats de l'art
IT Informatique et Technique
Formation La DSI performante Bi-Modale

Connaissances préalables pour suivre cette formation Etats de l'art :

• Aucunes

Public de cette formation Etats de l'art :

• Informaticiens : migrer vos infrastructures vers des solutions pérennes et à faible coût, remplacer vos solutions intégrées actuelles par un « mix » de solutions SaaS et de nouvelles applications développées spécifiquement pour votre entreprise
• Responsables métier : collaborer efficacement avec votre DSI pour déployer toutes les applications dont vous avez besoin, rapidement et à un coût compétitif

Objectifs de cette formation Etats de l'art :

• En deux journées intenses, un état de l’art complet des meilleures pratiques en matière de performance, organisation, stratégie, innovation, gouvernance et compétitivité de la DSI tout en passant en revue les méthodes et philosophies des leaders du Web



Méthodes pédagogiques de cette formation Etats de l'art :

• La formation est constituée d’apports théoriques, d’exercices pratiques et de réflexions
• Remise d’une documentation pédagogique papier ou numérique pendant le stage
• 6 à 12 personnes maximum par cours, 1 poste de travail par stagiaire

Formateur de cette formation Etats de l'art :

• Consultant-formateur expert Etats de l'art

Méthodes d'évaluation des acquis de cette formation Etats de l'art :

• Auto-évaluation des acquis par le stagiaire via un questionnaire
• Attestation de fin de stage adressée avec la facture

Contenu détaillé de cette formation La DSI performante Bi-Modale :


     La DSI doit devenir un acteur clé et reconnu de la création de valeur


     Les facteurs qui imposent à la DSI d’évoluer

    • Changement de l’économie
    • Evolution des usages et des clients
    • Consumérisation de l’informatique
    • Accélération de la numérisation
    • Nouveaux business models.
    • Raccourcissement des cycles, etc

     Les fondamentaux de la performance et de la croissance d’entreprise

    • Productivité, performance et compétitivité
    • L’optimisation continue des produits et des services
    • L’innovation et la modernisation
    • La maîtrise de sa gestion
    • Stratégie de coûts versus différentiation
    • Les choix structurants : productivité, intimité client ou innovation

     Le budget comme critère de performance ?

    • Pourquoi le budget ou les ratios clés de type budget informatique sur chiffre d’affaires ne doivent pas être utilisés pour fixer des objectifs ?
    • Comment une gestion par les budgets peut s’avérer dangereuse pour l’organisation ?
    • Quels sont les vrais bons indicateurs de la performance ?

     La performance informatique

    • Comment mesurer la performance informatique.
    • Les différentes méthodes à utiliser.
    • Les différentes stratégies d’amélioration.
    • L’évolution dans le temps des solutions.

     La performance numérique

    • Comment mesurer la performance numérique.
    • Les différentes méthodes à utiliser.
    • Les différentes stratégies d’amélioration.
    • L’évolution dans le temps des solutions.

     La performance du système d’information

    • Comment mesurer la performance du système d’information.
    • Le périmètre du système d’information.
    • Les différentes méthodes à utiliser.
    • Les différentes stratégies d’amélioration des usages et de la gestion des informations.
    • L’évolution dans le temps des solutions.

     Les conditions préalables pour réussir


     L’importance fondamentale d’une bonne gouvernance

    • Les principaux piliers de la gouvernance informatique.
    • Les référentiels officiels des auditeurs, des CAC et de l’ISO : ISACA/COBIT, ISO 38500, etc.
    • Les bénéfices incontournables.

     L’incontournable architecture d’entreprise

    • Pourquoi l’urbanisation est-elle aussi vitale pour créer les nouveaux services ?
    • Les référentiels officiels d’architecture : TOGAF, DODAF, Zachman, etc.
    • La relation entre architecture et performance d’entreprise.

     La qualité des relations DSI-DG-Métiers

    • Les relations entre les parties prenantes.
    • Les référentiels officiels : Ward & Peppard, BRM, etc.
    • Les facteurs clés de succès.

     Le positionnement de la DSI au sein de l’entreprise


     L’organisation « type » de la DSI

    • L’organigramme classique.
    • Les nouvelles tendances.

     Les pièges du modèle maîtrise d’ouvrage-maîtrise d’œuvre

    • Les sept péchés capitaux.
    • Le métier n’est pas forcément une maîtrise d’ouvrage.
    • La DSI n’est pas forcément un maître d’œuvre.
    • Pourquoi cela marche dans le bâtiment.
    • Pourquoi cela ne marche pas pour l’informatique.

     La confusion entre création et réalisation de la performance

    • Etude, projet et exploitation : la discontinuité des responsabilités.
    • Des compétences fondamentalement différentes.
    • La clarification des rôles et responsabilités à chaque phase.
    • Le rôle du maître d’ouvrage versus du maître d’œuvre.
    • Les facteurs clés de succès.

     Les différents modèles de fonctionnement

    • Le mode client-fournisseur.
    • Le mode partenarial.
    • Le modèle ACADYS de la maturité de la DSI.

     Le positionnement hiérarchique

    • À qui rapporte aujourd’hui la DSI ?
    • À qui devrait-elle rapporter ?
    • Impact du positionnement de la DSI sur la performance de l’entreprise : consensus actuel, études disponibles.
    • DSI : futur haut manager de l’entreprise ?

     La concurrence avec le CDO, le Marketing, la Communication, la DRH, les métiers

    • Les nouvelles parties prenantes du SI.

     La nécessité d’une maîtrise d’ouvrage globale

    • La proportion grandissante des projets multi métiers.
    • Les intérêts divergents du maître d’œuvre et du maître d’ouvrage.
    • Qui est le véritable propriétaire des solutions informatiques ?
    • Faut-il construire les solutions pour les métiers ? Ou faut-il les développer et les louer aux métiers ?
    • Quels sont les deux seuls modèles justes du point de vue de la théorie des organisations ?

     Les grands référentiels de la DSI numérique

    • Les référentiels de la « Gouvernance Informatique/SI » : L’ISACA/COBIT ; L’ISO 38500 ; Etc
    • Les référentiels d’ « Architecture d’entreprise » : TOGAF ; DODAF ; Zachman ; Etc
    • Les référentiels de la « Relation DSI-DG-Métiers » : Ward & Peppard ; Le BRMI/BRMBok ; Etc
    • Les référentiels d’ « Audit » : CobiT v5 ; ValIT ; RiskIT ; Etc
    • Les référentiels de « Processus Informatique » : ITIL v3 ; ISO 20000 ; Etc
    • Les référentiels de « Sécurité de l’Information » : ISO 27001 ; ISO 27002 ; Etc
    • Les référentiels de « Gestion de Projets et de Portefeuille de Projets » : PMI/PMBok ; Prince2 ; OPM3, P3O; Extreme Programming, Scrum, Kanban IT, LeanIT ; CISQ ; Etc
    • Les référentiels d’ « Exploitation » : DevOps ; Etc

     Le mode et la culture «start-up»


     Les leçons de l’industrie informatique

    • Pourquoi les intérêts sont-ils divergents ?
    • La valeur n’est pas là où l’on croit.
    • Le paradoxe de Solow.
    • Pourquoi l’industrie informatique n’utilise pas les solutions qu’elle nous vend ?
    • Le cas des ERPs, du CRM, etc.

     Les leçons des start-up

    • Pourquoi s’inspirer des start-ups ?
    • Stand-up, start-up, scale-up.
    • Comment reprendre les principes et dispositifs les plus pertinents.

     L’ADN des nouveaux managers

    • Rien n’est impossible.
    • Le cas de Jeff Bezos, Amazon.
    • Le cas de Stelios Haji-Ioannou, easyJet.
    • Le cas d’Elon Musk, Tesla, SpaceX, SolarCity, Hyperloop
    • Le cas de Mark Zuckerberg : Facebook, Internet.org, Projet M
    • Le cas de Xavier Niel : Free, Kima, Ecole 42, Halle Freyssinet
    • Point commun : l’analyse de la valeur

     Le langage et les nouveaux outils

    • Le mouvement Lean Start-uo
    • Le « Pitch »
    • Le « Business Plan »
    • La « Roadmap »
    • Le « Bootcamp »
    • Le « Proof of Concept » (POC)
    • Le « Minimum Viable Product » (MVP)
    • L’application de l’esprit « start up » à la DSI

     La DSI «Bi-modale»


     Les nouvelles exigences du « Business » et du « Front Office »

    • Les sous-investissements patents
    • Le client a changé
    • Des cycles courts
    • Le « test & learn »
    • L’omni-canal
    • L’ « inbound marketing »

     Les enjeux

    • Faire évoluer les mainframes et leurs applis/projets à cycle long
    • Maîtriser les approches agiles à tous niveaux
    • Développements à cycle court
    • Prendre en charge l’innovation « basée technologie » et son impact sur le SI, sur les métiers, les produits, les services
    • Assurer des fonctions transverses aux différents niveaux d’architecture (infra, données, applications)
    • Gérer les problématiques de « formation-apprentissage » des users, de support, juridiques

     Le renforcement des dispositifs de Gouvernance

    • La relation avec la stratégie numérique
    • L’innovation continue
    • La gestion « dynamique » du portefeuille de projets
    • La gestion de projets agile »
    • Le PMO
    • Le DevOps

     Les nouvelles compétences

    • Les nouveaux métiers : UX designer, chef de projet web mobile, chef de projet e-CRM, community manager, social manager, e-reputation, brand manager, web analytique, data scientist, traffic manager, content manager, revenue manager, etc.
    • La co existence et l’interaction avec les fonctions traditionnelles
    • Les relations avec le monde extérieur - le mode « up » : incubateurs, hackathons, immersion, fonds d’amorçage, subventions, etc

     Les outils

    • Mise à disposition d’applications de type Apps, SaaS

     Le mode d’organisation

    • Au sein de la DSI ou à l’extérieur ?
    • Mode traditionnel versus mode numérique
    • La méthode de mise en œuvre
    • Les bénéfices

     La DSI et la gestion des changements


     La principale pathologie des organisations : l’homéostasie

    • Les différentes populations face au changement
    • Les « early adopters », les « neutres », les « contres »
    • Répartition en pourcentage

     La stratégie gagnante

    • Les pièges à éviter
    • L’unique bonne stratégie
    • La démarche à suivre

     La règle des trois fois

    • Comment imposer une nouvelle idée ?
    • La résistance à l’innovation
    • Les trois fois mises en œuvre


INTER INTRA

Produit : Formation Etats de l'art

Code du stage : SEA119

Certification(s) Préparée(s) : Non

Durée de la formation : 2 jours

Prix (HT) : 1910 €

PDF
Plan de cours PDF
Bulletin
Bulletin d'inscription
Prochaines sessions
Nous consulter par mail
Tél: 01 71 19 70 30
Autres formations
Haut de page