Etats de l'art
IT Informatique et Technique
Formation Comprendre les tendances de l'Informatique

Connaissances préalables pour suivre cette formation Etats de l'art :

• Aucunes

Public de cette formation Etats de l'art :

• Chefs de projet
• Consultants
• Ingénieurs commerciaux
• Responsables de systèmes d’information de l’industrie informatique

Objectifs de cette formation Etats de l'art :

• Trois jours pour prendre du recul. Pour comprendre les concepts essentiels et les tendances lourdes de l’évolution en cours. Pour une vision claire et globale de l’offre du marché, véritable grille pour décoder le flot d’annonces des fournisseurs et évaluer leurs impacts sur la stratégie informatique de l’entreprise à l’heure de la «consumérisation» et de l’économie numérique



Méthodes pédagogiques de cette formation Etats de l'art :

• La formation est constituée d’apports théoriques, d’exercices pratiques et de réflexions
• Remise d’une documentation pédagogique papier ou numérique pendant le stage
• 6 à 12 personnes maximum par cours, 1 poste de travail par stagiaire

Formateur de cette formation Etats de l'art :

• Consultant-formateur expert Etats de l'art

Méthodes d'évaluation des acquis de cette formation Etats de l'art :

• Auto-évaluation des acquis par le stagiaire via un questionnaire
• Attestation de fin de stage adressée avec la facture

Contenu détaillé de cette formation Comprendre les tendances de l'Informatique :


     L’écosystème numérique

    • Qu’est-ce que l’économie numérique ?
    • L’Information, facteur de développement de l’entreprise
    • Consumérisation de l’Informatique : tout produit, service, projet peut-il avoir une composante numérique ?
    • Le Digital natif, rupture sociologique avec les «X», les baby boomers et demain les «Z»
    • Du centré-produit au centré-client : la mutation des entreprises sous l’impact du digital
    • Puissance et débit, moteurs de la rupture en cours : mobiquité, socialisation, cloud computing et big data
    • Gouvernance et quadrature budgétaire, maîtrise de la complexité, de l’investissement et de l’innovation

     Réseaux: la convergence

    • Vers le très haut débit : VDSL, Gigabit Ethernet, fibre optique, 4G. Demain, tout-Ethernet, FCoE, PoE ?
    • Pourquoi IPv6 ? Pénurie d’adresses ? Gestion des flux, d’IPSec, de l’adressage, quelles conséquences ?
    • Évolution du sans fil : WiFi, WiMAX, WiGig, Mesh et satellites
    • 3G+ et 4G : complémentarité FTTH, LTE et femtocell. GPS extérieur et "indoor". Vers la 5G
    • PAN et M2M (Z-Wave, Zigbee, Ant+). RFID et NFC. Réseaux «bas débit» (Sigfox) et CPL
    • MPLS et QoS. VLAN et VPN. Demain VPLS, GMPLS, IMS ? Compression, accélération WAN
    • Virtualisation et SDN. Standard en cours (OpenFlow)
    • Évolution de la téléphonie : SIP, VoIP et ToIP, Centrex IP et SIP Trunking
    • Bouleversement des marchés: Telcos (du monopole à l’oligopole), MVNO, OTT, équipementiers. La Neutralité du Net, quels enjeux ?

     Internet, réseaux sociaux, web sémantique et internet des objets

    • Du client-serveur au P2P. Le smartphone, un PC qui téléphone. Firefox et Chrome face à IE et Safari. Impact de HTML5, CSS 3 et WebM
    • Web 2.0 et «réseaux sociaux». De Wikipédia à Facebook, Linkedin, Twitter, YouTube. Crowdsourcing et folksonomy. Streaming (musique, radio, TV). Téléphonie (Skype). Widgets et «mashups». Les mondes virtuels (avatars)
    • Évolution des moteurs de recherche et du WebMarketing : référencement (PageRank), publicité (AdWords)
    • Le stockage en ligne : iCloud, Dropbox, Drive, etc.
    • Socialisation de l’e-Business : AirBnB, Blablacar, Uber, etc. Les monnaies virtuelles
    • Web 3.0 «sémantique» (Rich Snippets, ontologies, RDF). Internet des objets
    • Quelle grille de lecture pour comprendre le Net ?
    • Évolution du contexte juridique. Vie privée et droit d’auteur

     Les grands virages technologiques

    • Vers la fin de la loi de Moore ? 64 bits et multicœurs,Tri-Gate 3D. Intégration des fonctions graphiques (APU), d’administration, de sécurité. Vers les SoC (Systems on Chip). Puce neuronale et ordinateur quantique
    • Les enjeux de la «puissance par watt»: ARM (Qualcom, NVidia) ou X86 (Intel, AMD) ? Impact du «Green IT»
    • UltraHD 4K et 8K, OLED et interfaces gestuelles (Kinect, Leap, Myo). Réalité virtuelle
    • Impression 3D, FabLab et Home Factory
    • Explosion des objets connectés, processeurs adaptés (Quark) et «sensors» (MEMS, NEMS)
    • Quel poste de travail : smartphone, tablette, phablette, «Hybride» ?
    • Consolidation des serveurs. Multiprocesseurs, parallélisation, grid et lames. Cartes graphiques GPU (Nvidia/CUDA) et FBI (Fabric Based Infrastructure). serveurs ARM et «Physicalisation»
    • Stockage et archivage hiérarchique et virtualisé, «tiering». Disques Flash/SSD et hybrides. Déduplication, Thin Provisioning et stockage objets. Virtualisation (VTL) et SDS (Software Defined Storage)
    • Serveurs intégrés et infrastructures convergées. Hyperconvergence et SDDC (Software Defined Data Center) : le retour du mainframe ?

     Systèmes d’exploitation: ouverture et virtualisation

    • Windows 8.1 et 10 sur PC, 2012 sur serveur. Vers un OS commun PC/tablette/smartphone ?
    • iOS, Android, Windows sur smartphone. Demain Tizen ? Apple Store et Google Play. Quid du BlackBerry ? Les OS dédiés aux objets : QNX, TinyOS
    • Les alternatives Linux. L’écosystème Open Source. Opportunité pour Google avec ChromeOS et Android. Linux face aux Unix ?
    • Virtualisation et hypervision sur serveur (VSphere, Hyper-V, XenServer, RHEV) : consolidation, optimisation, sécurité, administration. Place de VMWare. Arrivée de Docker et des containers
    • Virtualisation du poste de travail : Server Hosted et VDI (Xen Apps, TSE, Xen Desktop).Client side, «bare metal» (Xen Client) ou «hosted» (Med V). Streaming d’applications
    • Se préparer au BYOD (Bring Your Own Device) ? Comment intégrer smartphones et tablettes ?

     Sécurité, confidentialité, PCA et administration

    • Multiplicité des menaces : du «social engineering» aux attaques concertées et aux SCADA. Wikileaks, Prism et l’espionnage d’état. L’explosion attendue du cryptage. Les cinq niveaux de sécurisation. Vers la «dépérimétrisation» ? Comment s’assurer contre les cyber attaques ?
    • Sécuriser le poste de travail (cryptage, biométrie sur smartphone, reconnaissance faciale, smartphone sécurisé)
    • Protéger l’accès : DMZ, VPN, «appliances» de sécurité : UTM, SIEM, SEG , DLP
    • Authentification forte : signature électronique et PKI, tiers de confiance et certificats
    • SSO et gestion des identités (IAM, IRM), habilitations et annuaires : Active Directory, OpenLDAP. Fédération d’identités (OpenID, SAML, OAuth) et API des réseaux sociaux (Facebook Connect). CIBA et identification «sociale»
    • «Business Continuity», PRA et PCA. RTO et RPO. Plan de reprise face au risque (panne, terrorisme, pandémie). Demain tous ISO 27000 ?
    • Build-Run-Store : administrer «proactivement» le SI, charge et trafic, 24/7. Évolution des outils d’administration. Rôle de la CMDB et de l’APM (Application Performance Management)
    • Du MDM au MIM via le MAM pour maîtriser BYOD, CYOD, BYOA, BYOI

     Développement, urbanisation et architectures d’intégration

    • Interprétation et langages objet (Java, C#) et de script (PHP, JavaScript). Place de Dart, TypeScript, Python et Ruby. Alljoyn pour les objets ?
    • Portabilité et frameworks. .NET face à JEE et Ajax. RIA et RDA. Extension des frameworks : Spring, Rail
    • XML et interopérabilité des données : XSL, XSLT et FO, etc. Rôle de JSON, XEI. Évolution des SGBD relationnels. Essor du «In-memory» (Hana)
    • Programmation du Web, des applications «mobiles», des pages dynamiques. Mashup et RWD (Responsive Web Design). Les «API publiées» et les composants
    • Serveurs dynamiques et d’application (Websphere, JBoss, etc.)
    • Outils de développement : Visual Studio.NET, Eclipse, IntelliJ. Phonegap, Accelerator pour les smartphones, Mihini pour les objets connectés. Quel futur pour COBOL ?
    • Méthodes «agiles» en développement (Scrum, Loan), tests (TDD) et production (Devops)
    • Les quatre niveaux d’architecture. BPM et processus métier : modélisation (BPMN, BPEL), monitoring (BAM)
    • Intégration applicative : des EAI aux ESB. Rôle des Web Services (SOAP, UDDI, WSDL, etc.). Place de REST
    • Place du MDM. Les «OpenAPI» du Net. Intégration de la BI dans les progiciels
    • Orientation services et processus. ERP ou SOA ? L’avènement des «progiciels BPM»

     Cloud Computing

    • Caractéristiques clefs : coût, élasticité, allocation dynamique, SLA
    • IaaS, Intérêt du Cloud privé ou hybride. Plateformes disponibles (VCenter, SCVMM, etc.) et standardisation (OpenStack). Développement en PaaS (Azure, AppEngine) et multiplicité de l’offre (DaaS, BPaaS, etc.). SaaS et ASP. Tous les progiciels en SaaS ?
    • Contractualisation : clauses clés, SLA, PRA. Quelle marge de négociation ? Quelle disponibilité réelle ?
    • Points d’attention : infrastructure unifiée (Openstack), lock-in, réversibilité et sécurité. Confidentialité et Patriot Act. Vers une généralisation du cryptage (CipherCloud)
    • Écosystème du cloud : entrants (Amazon, Google), infogérants (Telehouse, Interxion), constructeurs (IBM), éditeurs (Microsoft), intermédiaires (Telcos). L’offre nationale (OVH, Ikoula, Numergy, Cloudwatt)
    • À quel rythme passer au Cloud ? Du «on premise» au Cloud privé, puis hybride pour le datacenter
    • Les utilisations actuelles : stockage et archivage, PRA, Bureautique (Google Apps, Office 365), support de batch, etc ?
    • Qui sera le Revendeur à Valeur Ajoutée privilégié des directions métier ?

     Big Data

    • De l’analyse à la prédiction,du classement sémantique à l’ontologie, les usages du Big Data
    • Nouvelle architecture de stockage, nouveau paradigme de programmation et nouvelles méthodes d’analyse pour faire face au « déluge» de données «3V» alimenté par les entreprises, les «open data», les réseaux sociaux et les objets connectés
    • Traiter une information majoritairement non/semi structurée (Tweets, textes, vidéos, etc) ?
    • Stockage distribué HDFS et bases de données NoSQL Hadoop, HBase, Cassandra, MongoDB, Dynamo, Neo4j, etc. Manipulation des données (Pig, Hive)
    • Un nouveau paradigme de programmation basé sur les algorithmes, la parallèlisation (MapReduce), le transactionnel et le temps réel (CEP - Complex Event Processing)
    • De la Business Intelligence (BI) au Business Analytics (BA) : Qliktech, Tableau, Attensity, Bazaarvoice, etc. Langage R et «machine learning». Poids des logiciels de visualisation (Dataviz)
    • Comment traiter qualité et confidentialité des données ?

     E-transformation et entreprise numérique

    • Les vecteurs de la e-transformation : innovation, processus, dématérialisation et CRM
    • Innovation de continuité, de rupture, participative et par sérendipité. Quel impact sur les écosystèmes ?
    • Accélération des processus et numérisation. Impact du e-commerce. Le «Long Tail». L’avènement du «m» et «s» commerce, du Solomo. e-administration : Le public en avance sur le privé ?
    • Progiciels ou ERP ? Fin du paramétrage et du spécifique ?
    • CRM multicanal, cross-canal et omnicanal : SFA, call center, réseaux sociaux, etc. Du marketing de masse au «One to One», du 4P au 4C. Le «centré-client». Portail Internet (SPOC) et «Apps». Social CRM, Real Time Bidding, Click & Collect, les nouvelles méthodes de vente
    • Internet Relationship Management (IRM) : référencement, génération de trafic, e-Réputation. «OpenAPI» et intégration des réseaux sociaux
    • Zero latency et «cycle de vie» documentaire : gestion de contenu (CMS), recherche, e-veille et localisation d’expertise. De Documentum à Alfresco
    • Les réseaux sociaux d’entreprise. Typologie (coopératif, chat, communauté, wiki, blog). BlueKiwi et offre SaaS : Yammer, tibbr
    • Communication «unifiée» : collaboration, communication, gestion de présence. Quelle alternative à Office 2013, Sharepoint, Lync, OneNote en Open Source et mode SaaS ?
    • Vers la généralisation de la «mobiquité», du bureau virtuel et du télétravail

     Gouvernance, stratégie, métiers, organisation

    • Aligner budget, stratégie et SI, innovation et qualité de service, maîtriser les grands projets et la complexité, les risques, la conformité. Quels indicateurs ?
    • Alignement business. Importance du benchmarking et de l’audit (CobiT)
    • Création de valeur et ROI (Val IT). Intégrer l’innovation. Gérer « temps court « et "temps long"
    • Maîtrise des risques et compliance (Risk IT)
    • Gestion de la performance : QoS via les SLA et ITIL. Charte MOA/MOE. Méthodes de gestion de projet (Prince2), de la maturité (CMMI). PMO et centre de services
    • Une infrastructure centrée sur l’urbanisation, les processus et les données, le Cloud
    • Évolution des pratiques. Externalisation et offshore. Importance du sourcing (eSCM). Améliorer l’efficacité des utilisateurs, intégrer les «Digital Natives»
    • Les nouveaux métiers : Tests, Cloud manager, data scientist, SEO, Community manager. Vers la fin des développeurs ? Quelles carrières demain ?
    • Impacts sur l’organisation. Quel effet «Cloud» ? Quel organigramme pour la DSI ? Vers son éclatement ou sa disparition ?


INTER INTRA

Produit : Formation Etats de l'art

Code du stage : SEA113

Certification(s) Préparée(s) : Non

Durée de la formation : 3 jours

Prix (HT) : 2615 €

PDF
Plan de cours PDF
Bulletin
Bulletin d'inscription
Prochaines sessions
Nous consulter par mail
Tél: 01 71 19 70 30
Autres formations
Haut de page